Un abrégé du matériau noble qu’est le cuir

Le produit respectueux de tout temps ou le cuir.

Le cuir est immanquablement un matériau vivant et noble. A coup sûr, sa fabrication remonte à un minimum de 5000 ans.

Cet amiante a gagné ses lettres de noblesse depuis la nuit des temps.

On le prépare finement à partir de la peau d’animal qui est un ‘co-produit’ de la viande et un sous-produit de l’abattage.

Le cuir n’est donc pas aussi facile à obtenir et tout est question de savoir-faire

En effet, la fabrication du cuir requiert des techniques assez particulières qu’originales durant toutes les étapes de sa préparation.

Avant toute autre chose le cuir est soumis au délainage. Il s’agit en fait de la technique de traitement de peausserie.

Elle consiste primordialement à séparer la laine du cuir sans pour autant abîmer ce dernier.

Qu’ils soient mégissiers ou tanneurs, ces artisans sont au rendez-vous afin d’assurer cette chaîne de production du cuir après une bonne pioche des meilleures peaux de brutes.

Sitôt arrivées à la tannerie, la peau subit ‘un travail de rivière’ qui se résume en cinq étapes majeures:

  • l’étape de la  trempe : Durant cette étape on traite la peau en la réhydratant et la nettoyant. Il s’agit en fait d’enlever toute impureté.
  • l’épilage : Il s’agit en fait de l’élimination des poils de la peau.
  • l’écharnage : à cette étape, on retire le tissu sous-cutané automatiquement.
  • le confitage : C’est l’opération consistant à assouplir le futur cuir.
  • le picklage : à ce niveau, la peau est traitée à l’acide sulfurique et au sel marin pour sa conservation et/ou son tannage.

Assurément, les démarches de la fabrication du cuir sont une vive démonstration  de la finesse et de la notoriété de ce matériau distingué.

Et lorsque la peau vire en cuir?

L’industrie du cuir est une industrie ancienne, elle remonte aux profondeurs des siècles.

Plusieurs secteurs d’activités profitent de cette industrie salutaire.

En effet, l’utilisation du cuir est présente dans plusieurs domaines et fabrications. Ces utilisations vont du cuir vestimentaire jusqu’à celui de l’ameublement ou encore de la décoration.

Cuir vestimentaire: éternel allié de la mode!

Entre tradition et renouveau, le cuir vestimentaire demeure un matériau prétentieux d’habillement.

L’industrie de la mode ne se passe jamais du cuir. De ce fait, le cuir vestimentaire est un grand mercanti de toute cette industrie.

Les vestes et les chaussures en cuir sont et seront toujours un classique intarissable de mode grâce à la notoriété et à la finesse de ce matériau à la fois chic et original.

Le cuir et l’ameublement : Une fabuleuse histoire de luxe!

La grande variété de choix dans le monde des matériaux de l’ameublement est si vaste. Afin de subvenir aux différents goûts et à toutes les bourses des clients beaucoup d’articles sont mis à la disposition des fans du cuir.

Les fauteuils et canapés en cuir, canapé Chesterfield cuir ont vu une recrudescence visible dans le monde moderne de l’ameublement.

Pour une touche d’originalité dans votre intérieur, rien ne sera égal à un meuble en cuir imposant et grandiose.

La majesté de cette matière, prisée essentiellement pour sa résistance, se manifeste dans l’élégance inestimable qu’elle rajoute à votre décor.

Cependant et vu la délicatesse de ce matériau, son entretien et son nettoyage requièrent une attention assez particulière.

Nettoyage et entretien du cuir

Afin de préserver le cuir à longue échéance et afin de maintenir sa longévité, un entretien particulier mais surtout régulier s’impose.

La famille du cuir est tellement nombreuse qu’elle réclame un soin sur-mesure respectant la nature singulière de chacune.

Autrefois, nos ancêtres et nos grands-mères utilisaient essentiellement de vieilles approches, qui, bien que anciennes, se montrent toujours efficaces.

Parmi ces astuces de grand mère pour le lavage du cuir, nous trouvons l’application d’une goutte huile afin de maintenir l’éclat du cuir verni. Quand au cuir gras, l’utilisation d’une eau savonneuse suivie d’une graisse saura lui redonner de l’éclat et de la vigueur.

Il est indéniable que l’eau n’est vraiment pas un super allié du cuir. C’est pour cela d’ailleurs que l’utilisation d’un bon imperméabilisant semble être une bonne astuce.

Pour ce qui est du cuir velours, la pratique de nettoyage à l’ancienne se résume à l’utilisation d’un chiffon doux ou tout simplement d’une ‘gomme à daim’.

De même le fait d’imbiber un linge souple avec du lait démaquillant ou du vinaigre blanc nettoie délicatement le cuir.

Certains cependant préconisent l’utilisation de la pierre d’argile blanche pour les cuirs durs.

Outre les recettes traditionnelles de mamie utilisées pour le lavage du cuir, certaines techniques modernes semblent être très efficaces.

Il existe en fait toute une panoplie de crèmes et baumes pour cuir ainsi que des huiles nourrissantes pour ce matériau si précieux.

Par ailleurs, il est fortement recommandé d’utiliser un chiffon spécial comme une chamoisine microfibre ou une brosse à poils de soie.

Pour un entretien intégral et optimal de vos cuirs, plusieurs produits et astuces leur redonnent de l’éclat et la splendeur.